En se penchant sur la Mauritius Duty Free Paradise, Roshi Bhadain a découvert quelque chose d’« extrêmement choquant ». Dufry, la compagnie suisse qui fournit les produits des boutiques hors taxes à Maurice et Rodrigues, a signé un agency sales agreement avec une autre compagnie suisse, Frydu. Dont « l’un des principaux actionnaires », explique le ministre de la Bonne gouvernance, est Nandanee Soornack.

Selon ce contrat, Frydu perçoit 4,2% de commissions sur toutes les ventes effectuées à la Mauritius Duty Free Paradise, révèle l’enquête du ministère de la Bonne gouvernance. Depuis la signature de ce contrat, Frydu a perçu plus de 2,1 millions d’euros, soit plus de Rs 80 millions*, a avancé Roshi Bhadain.

Dufry avance que ce contrat est « légitime », dit Bhadain. Le dossier a toutefois été référé à la Financial Intelligence Unit, à l’Attorney General’s Office et à l’Independent Commission against Corruption.

*Note : conversion effectuée sur www.xe.com