Le Finance Bill voté, 50% des projets annoncés dans le Budget 2016-2017 ont force de loi. De plus, tous les ministères ont reçu leurs dotations et sont désormais en mesure de démarrer leurs projets. Pour Pravind Jugnauth, « il est très important pour nous de faire tout ce qu’il faut pour passer à l’action ». Et, poursuit-il, il revient au secteur privé d’investir davantage.

Le ministre des Finances présidera, par conséquent, un comité ministériel dont la tâche sera de superviser les progrès dans la mise en œuvre des mesures budgétaires. Il sera aussi en charge des questions de réforme du secteur public, de stabilité macroéconomique et des finances publiques.

Ce comité comprendra les ministres du Logement, des Infrastructures publiques, de l’Education, des TIC, de l’Agro-industrie, des Services financiers, des Coopératives, de l’Economie océanique et de l’Environnement.

La première réunion est prévue le 20 septembre.

Trois task forces consacrées aux secteurs économiques, aux infrastructures (chapeautée par Nando Bodha) ainsi qu’à la qualité de la vie et au combat contre la pauvreté (présidée par Leela Devi Dookun), voient aussi le jour.

Leurs rencontres mensuelles serviront non seulement à assurer coordination et cohérence dans la mise en œuvre des projets mais aussi à trouver des solutions aux « contraintes » et « blocages » éventuels, explique le Grand argentier. Les task forces passeront aussi en revue les rapports de progrès que soumettront chaque mois les ministères sous leur tutelle.

L’assistance de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international a été sollicitée, indique Pravind Jugnauth. Une équipe du FMI est d’ailleurs au pays, a-t-il précisé, pour un atelier sur l’efficience dans le secteur public.

Par ailleurs, un high level committee sur la réforme des pensions a été créé. « Il devra tenir compte du ciblage », assure Pravind Jugnauth. Qui n’a toutefois pas voulu s’avancer sur les travaux de cette structure.

Le comité sera présidé par Fazila Jeewa-Daureeawoo, ministre de la Sécurité sociale, qui aura à ses côtés les ministres de l’Intégration sociale, de l’Egalité des genres, des Services financiers, de la Fonction publique et du Travail, mais aussi l’Attorney General de même que des représentants des Finances, de la National Pension Fund et des syndicats.

Ce high level committee soumettra ses recommandations au Conseil des ministres qui les passera en revue avant de proposer un projet de réforme.

Répondant à une question sur le projet Heritage City, Pravind Jugnauth réitère que si les fonds reçus de l’Inde ont été réalloués au projet Metro Express, « il y a flexibilité » pour les orienter vers d’autres projets. Le ministre des Finances se rendra d’ailleurs dans la Grande péninsule, la semaine prochaine, pour discuter entre autres de cela.

Gérard Sanspeur et le ministre Roshi Bhadain pourront travailler ensemble après la plainte de ce dernier contre le conseiller ? Pravind Jugnauth réaffirme, sans ambages, que l’heure est au travail et à la réalisation des projets énoncés.