Pravind Jugnauth a annoncé, ce 30 juin à 21h, qu’il cédait son portefeuille des Technologies, de la communication et de l’Innovation dans le sillage du verdict de culpabilité à son encontre dans l’affaire Medpoint. Il reste toutefois leader du MSM et compte continuer à œuvrer en tant que député de l’Assemblée nationale.

C’est à son domicile, entouré de son bureau politique et de son épouse Kobita que Pravind Jugnauth a fait part de sa décision ce mardi soir. Il a d’ailleurs tenu à remercier l’exécutif orange qui, suite à une réunion spéciale plus tôt dans la soirée, lui a exprimé son soutien. Le leader du MSM a aussi eu un mot pour tous ceux, dont les partenaires de l’Alliance Lepep, qui lui ont fait part de leur solidarité.

Pravind Jugnauth indique avoir déjà informé le Premier ministre sir Anerood Jugnauth de sa décision lors d’un tête-à-tête en fin d’après-midi. Il compte soumettre sa lettre de démission à la présidence dans la matinée de ce 1er juillet.

 « J’ai des principes qui m’ont toujours guidé durant ma carrière », a soutenu le leader du MSM. Des principes qui le poussent aujourd’hui à prendre cette décision, bien qu’il se dit « encore plus déçu du jugement après l’avoir étudié ». Le leader orange réitère toutefois son « grand respect pour toutes les institutions, surtout pour le judiciaire ». Et a annoncé qu’il compte faire appel du verdict des magistrats Ramsoondar et Neerooa.