Face au «gouvernement Ramgoolam-Bérenger», Pravind Jugnauth estime qu’il est nécessaire que l’opposition soit unie. Tout en confirmant son souhait que le MSM conclue une alliance avec le PMSD et le Muvman Liberater d’Ivan Collendavelloo, le leader du MSM concède toutefois que l’exercice est difficile et qu’à ce titre, il ne peut encore confirmer s’il y aura bien un front de l’opposition.

Si le leader du parti soleil a abordé les questions d’alliance, l’essentiel de sa conférence de presse a été consacré à une critique en règle de Paul Bérenger surtout. Que Pravind Jugnauth accuse de se déjuger en oubliant tous les dossiers, notamment celui de l’aéroport, sur lesquels il s’est farouchement opposé jadis à Navin Ramgoolam.