Pour le leader du MSM, il ne fait aucun doute. Paul Bérenger est tombé dans le piège de Navin Ramgoolam. Celui-ci a tout fait pour briser le Remake – et il a fini par réussir, a affirmé Pravind Jugnauth lors de sa conférence de presse, aujourd’hui. Refusant de prendre la responsabilité de la cassure du Remake, le leader orange récuse les accusations de Bérenger. Il insiste qu’à aucun moment, le leader mauve n’a fait part au MSM des problèmes à leur encontre. Pour Pravind Jugnauth, une re-négociation de l’alliance MSM-MMM n’est pas à l’ordre du jour. Il n’est pas non plus question « d’être le junior partner du MMM ».