Encore une fois, il évite d’évoquer directement son accession au poste de Premier ministre. Sur l’estrade à Goodlands, ce 17 octobre, Pravind Jugnauth dit vouloir laisser le temps au temps.

Le leader du MSM a toutefois fait remarquer, comme ses camarades de parti avant lui lors de ce congrès, qu’il a un bilan important à son actif, notamment quand il s’occupait du portefeuille de l’Agriculture.

S’il dit ne pas « envier » le poste de Premier ministre, Pravind Jugnauth se tient prêt à assumer ces responsabilités au mieux de ses compétences.

Le ministre des Finances admet que Paul Bérenger a joué le jeu quant au comité parlementaire sur les Chagos. Pravind Jugnauth ne s’est, en revanche, pas privé de critiquer le leader des mauves quant au départ de Zouberr Joomaye du MMM et à son attitude vis-à-vis de Steven Obeegadoo.

Navin Ramgoolam en a aussi pris pour son grade, notamment pour son bilan dans le secteur de l’eau.