«Que n’ont-ils pas fait pour tenter d’acheter, d’un côté, les dirigeants, de l’autre, le peuple chagossiens ?» Pravind Jugnauth dit être chagriné par l’attitude des Britanniques vis-à-vis de ce peuple déporté de son archipel. L’Angleterre, note le Premier ministre, pensait que «votre honneur, votre dignité, votre vie pouvaient être monnayés». Mais, se réjouit le chef du gouvernement, «les Chagossiens ont montré qu’ils n’étaient pas à vendre».

Pravind Jugnauth assistait, cet après-midi, à la cérémonie de dépôt de gerbes en mémoire de la déportation des Chagossiens. L’occasion pour lui de saluer le courage de ce peuple, leur détermination mais aussi l’exposition que le Groupe Réfugiés Chagos a organisé à l’Onu, alors que Maurice présentait sa résolution pour saisir la Cour internationale de justice.