Leurs connaissances sont leur «investissement» que le pays est prêt à accueillir, affirme Pravind Jugnauth. Le Premier ministre a inauguré, ce matin, la conférence internationale réunissant la diaspora académique, à l’université de Maurice. L’occasion pour le Premier ministre de réitérer son appel pour leur «contribution au développement» du pays. Il a félicité les progrès accomplis par nos concitoyens dans leur pays d’adoption. Affirmant même que le «pays n’oubliera jamais sa diaspora académique».

Pravind Jugnauth a aussi mis l’accent sur le soutien de son gouvernement à la recherche et l’innovation. Les fonds alloués sont présentement gérés par la Tertiary Education Commission. Tandis que l’Economic Development Board a également des plans pour encourager la recherche.

Prenant également la parole, ce matin à Réduit, Nando Bodha a salué la tenue de cette conférence, tout en assurant aux académiciens que le gouvernement étudie comment les faire participer dans la «construction du pays». Le ministre des Infrastructures publiques, également président du comité organisateur des célébrations du 12-Mars à l’occasion des 50 ans d’indépendance, souhaite que la diaspora marche «lame dan lame» avec leur pays d’origine.

La conférence se tient sur trois jours, soit du 20 février au 22 février. Une trentaine de spécialistes de différentes filières (sciences, technologies, médecine, économie, droit, sciences humaines et sociales, entre autres) prendront la parole. En tout, 34 causeries sont prévues.

Dhanjay Jhurry, vice-chancelier de l’université de Maurice, a pour sa part souligné que cette conférence internationale s’inscrit dans la vision de l’institution de «s’internationaliser» et d’être au diapason des standards mondiaux.