Les magistrats Ramsoondar et Neerooa maintiennent la peine de 12 mois de prison de Pravind Jugnauth. Celui-ci a refusé d’effectuer les travaux communautaires. Mais ne se décourage pas pour autant. Pravind Jugnauth a, en effet, donné avis d’appel de la sentence de culpabilité dès aujourd’hui. Et de préciser qu’il « attend que la Cour d’appel se prononce sur ce case ». Son avocat, Raouf Gulbul, confirme « Nous avons enclenché toutes les procédures. »

Pour Stephan Toussaint, du MSM, Pravind Jugnauth est « dans un fighting mood » pour faire face à cet « autre combat » qui l’attend.

En Cour ce matin, l’officier de la Sécurité sociale a indiqué que le prévenu a été trouvé apte à effectuer des travaux d’intérêt général. Prenant la parole, Pravind Jugnauth a indiqué qu’il donnerait avis d’appel contre le jugement de culpabilité à son encontre.

Alors que les magistrats se sont retirés pour délibérer, Kobita Jugnauth s’est assise aux côtés de son époux dans le box des accusés.

A la reprise de la séance, les magistrats ont de nouveau interrogé Pravind Jugnauth pour savoir s’il acceptait d’effectuer des travaux communautaires. Car la loi stipule que le condamné doit y agréer pour que cela puisse prendre effet. Ce à quoi Pravind Jugnautha insisté qu’il donnerait avis d’appel. Les magistrats considérant la réponse de Pravind Jugnauth comme un refus, la sentence de 12 mois de prison est maintenue.

Désiré Basset a alors fait une requête pour que son client soit relâché, selon les conditions fixées par la Cour. Et pour que le rapport social sur Pravind Jugnauth ne soit pas rendu public.

Les magistrats ont fixé la caution à Rs 25 000 et la reconnaissance de dettes à Rs 100 000. La sentence de Pravind Jugnauth est suspendue en attendant son procès en appel.

Le panel d’avocats représentant Pravind Jugnauth inclut, entre autres, Antoine Domingue.

Des cadres du MSM étaient en Cour aujourd’hui, en soutien à leur leader. On a ainsi noté dans la salle la présence de : Leela Devi Dookun-Luchoomun, Showkutally Soodhun, Nando Bodha, Ravi Yerrigadoo, Soodesh Callichurn, Sandhya Boygah, Fazila Daureeawoo et Roubina Jadoo.

Les services de l’ordre ont maintenu les partisans à distance de la Cour pour éviter les débordements du 2 juillet dernier. On a noté une sécurité renforcée autour de la salle d’audience.