Le Mouvement patriotique se réjouit, sur le plan personnel, que la Cour suprême ait tranché en faveur de Pravind Jugnauth. Le leader du MSM, dit Alan Ganoo, est « dans une meilleure position pour s’affirmer et consolider son parti ». Mais aussi pour « calmer les velléités des autres partenaires » de l’Alliance Lepep.

Au sein du gouvernement, croit savoir le président du Mouvement patriotique, « un Pravind Jugnauth plus requinqué jouera un rôle accru ». Toutefois, nuance Ganoo, son retour ne signifie pas un changement dans le « mood » du pays. Tous les indicateurs économiques sont au rouge, relève-t-il. Et Pravind Jugnauth, fraîchement nommé aux Finances, devra composer avec « un héritage lourd laissé par son prédécesseur Vishnu Lutchmeenaraidoo ». Relancer l’économie est l’« énorme défi » auquel le nouveau Grand argentier devra s’atteler.