Le leader du MSM estime que toute la lumière doit être faite sur la contamination d’un jeune de 17 ans par le VIH. Ainsi que sur la perte de la vue de patients traités à l’Avastin au Subramania Bharati Eye Hospital de Moka. Pravind Jugnauth s’attend à ce que des enquêtes soient menées dans les deux cas et que leurs conclusions soient rendues publiques.

Le leader du MSM s’en est pris, lors de sa conférence de presse de ce samedi,  au ministre de la Santé par intérim. Qui, selon lui,  est allé vite en besogne en affirmant que les services de santé publique n’y sont pour rien dans la contamination au VIH. Il a ensuite critiqué le ministre titulaire, Lormus Bundhoo, qu’il a accusé de ne pas être au pays pour s’occuper de son secteur au moment même où celui-ci est en crise.