Non seulement le projet de loi d’amendement à la Constitution est flou, mais il a surtout été élaboré pour arranger les intérêts politiques de Navin Ramgoolam et Paul Bérenger. C’est la conclusion du leader du MSM à l’issue du premier jour de débats sur le projet de loi.

Pravind Jugnauth estime par ailleurs que l’attitude du leader de l’opposition durant cette séance démontre qu’il a « déjà un pied au gouvernement ». Selon lui, Bérenger se serait davantage comporté en porte-parole du gouvernement plutôt que comme leader de l’opposition. Ce qui amène le chef du MSM à demander à Bérenger de démissionner de son poste afin de permettre au MSM et au PMSD d’assumer pleinement leur rôle d’opposants au Parlement.