10 000 arbres plantés dans la ville et sur la rue Volcy Pougnet, les façades de maisons repeintes à Vallée Pitot, Plaine-Verte ou dans le Ward 4 de Port-Louis ainsi que Chaké, une application mobile répertoriant les événements culturels. Ce sont les trois projets d’envergure auxquels s’attèle la Port Louis Development Initiative (PLDI).

Jean Claude de l’Estrac et Gaëtan Siew, respectivement CEO et président de l’institution, ont dévoilé ces projets à l’occasion de l’inauguration du nouveau siège de la PLDI dans la capitale. Un événement qui coïncide, cette année, avec la Journée internationale des villes.

Interrogé sur la polémique entourant un rapport externe sur les activités de la Commission de l’océan Indien, du temps où il en était le secrétaire général, Jean Claude de l’Estrac n’a pas souhaité faire de commentaire. Il a admis, toutefois, que la polémique n’est pas close. Car les Etats membres donnent désormais leur opinion sur la manière dont l’institution de coopération a été gérée.