Leur grève de la faim a pris fin depuis le samedi 28 juillet. Mais ces sinistrés du cyclone Berguitta n’avaient encore nulle part où aller. Ils quitteront finalement leur abri de fortune au jardin de la Compagnie. L’ONG les prend en charge en attendant que ces quatre familles reçoivent les clés de leurs nouvelles maisons.

Deux familles seront logées à Pointe-aux-Piments. Les deux autres ont été dirigées vers les abris de nuit que gère Caritas.

Deux d’entre elles en prendront possession en octobre prochain, à l’achèvement des travaux de construction entrepris par la National Empowerment Foundation. Alexandre Vente et sa mère attendent, pour leur part, que leur dossier soit approuvé par le board de la National Housing Development Co. Ltd.

Ces familles avaient entamé une grève de la faim, il y a seize jours, après leur évacuation du centre de refuge de St Malo, à Baie-du-Tombeau.

Photo : Stéphanie Hall et sa mère seront hébergées à Pointe-aux-Piments.