Deux jours après le passage d’Alcide, les Agaléens s’activent à déblayer les dégâts causés par le cyclone. Les 5 pompiers, 6 gardes-côtes, 6 policiers et 6 membres de la Special Mobile Force (SMF) sur place ne suffisent toutefois pas. Et la remise sur pied prendra du temps, selon Arnaud Poulay, habitant de l’archipel. Huit membres de la SMF seront mandés à Agaléga pour accélérer le processus de nettoyage. Qui comprend notamment le déblayage d’arbres tombés et de dégager les routes obstruées.

Ils embarqueront sur le Barracuda le samedi 10 novembre. Ils devraient alors arriver sur l’archipel lundi si les conditions sont favorables.

Cette décision a été prise lors d’une réunion du National Disaster Risk Reduction and Management Centre (NDRRMC) hier après-midi.

Les habitants de l’île du Sud, qui avaient été évacués vers l’île du Nord, sont tous rentrés chez eux hier vers 13 heures, explique Yolanda Bastienne.

Arnaud Poulay, président de l’Agalega Mauritius Partnership Association, explique que l’eau de mer a infiltré le réservoir d’eau potable. Ashwant Kureemun, Resident manager à l’Outer Islands Development Corporation, qui gère Agaléga, explique que des bouteilles d’eau ont été distribuées aux habitants.