Elle portait le tika au front et du sindoor, contrairement aux règlements internes de The Residence Mauritius. Ce qui a valu à cette Sales Assistant a reçu un troisième avertissement, la semaine dernière, à ce sujet. Mis au courant de ce cas, la All Hindu Force Common Front se rallie autour de cette employée d’hôtel. Le rassemblement d’organisations hindoues prévoit une session de prières sur la plage aux abords de l’hôtel ce dimanche 15 avril.

Le syndicaliste Atma Shanto confirme que le troisième avertissement est tombé la semaine dernière. Et qu’une réunion a eu lieu, hier, au ministère du Travail sur ce cas. La direction de The Residence a toutefois contesté la présence du syndicaliste et a quitté la salle en protestation. Bien que le ministère du Travail ait statué que Shanto pouvait rester.

L’interdiction du port du tika est anticonstitutionnelle, avait indiqué le ministère du Travail, il y a semaine, après avis du State Law Office.

Nous avons tenté de joindre la direction de The Residence Mauritius. Qui n’est pas encore revenue vers nous depuis notre première requête du 6 avril.