Le bras de fer entre Aret Kokin Nu Laplaz (AKNL) et Mahen Jhugroo continue. Le ministre du Logement et des Terres joue à cache-cache sur le dossier Pomponette, affirme Yan Hookoomsing du collectif écologiste. Il n’est toujours pas clair, dit-il, si le bail accordé au promoteur d’un projet hôtelier sur cette partie de la côte sud a été renouvelé. Alors que sa demande d’extension du délai remonte à janvier de cette année.

Si le bail est de nouveau accordé, AKNL envisage de faire une demande de révision judiciaire.

Il y a presque deux mois, le collectif lançait par ailleurs un ultimatum au ministre du Logement et des Terres pour que les barrages installées par le promoteur d’un projet hôtelier sur la plage de Pomponette soient enlevées.

Yan Hookoomsing d’AKNL dénonçait alors «l’inaction» et l’absence de réponse de Mahen Jhugroo. Interrogé à propos de cet ultimatum, arrivé à terme fin août, le principal concerné affirme que ni lui, ni le gouvernement de Pravind Jugnauth «ne se laisse guider par des ultimatums». En assurant qu’il savait exactement ce qu’il avait à faire.

Mahen Jhugroo était, le mardi 18 septembre, à une cérémonie de remise de chèques dans le cadre du plan d’aide pour couler la dalle.