Le «cafouillage» du 25 janvier dernier ne doit pas se reproduire. Et pour s’en assurer, le protocole mis en place au niveau de la fonction publique doit pouvoir s’appliquer aussi au secteur privé, affirme Narendranath Gopee. Le président de la Federation of Civil Service and Other Unions a d’ailleurs soumis ses propositions d’amendements.

Le syndicaliste estime qu’il faut également démanteler les Heavy Rainfall Committees existants au sein de chaque ministère et les remplacer par un «comité central», présidé par le secrétaire de la Fonction publique.