Les rues de Johannesburg, en Afrique du Sud, sont sa maison. Les livres, sa passion. Assis sur le trottoir ou arpentant les rues, Philani Dladla, 24 ans et SDF, lit pour gagner sa vie. Aux passants et automobilistes qu’il approche, il propose des critiques des ouvrages – best-sellers ou œuvres plus classiques – qu’il porte à bout de bras. Il raconte l’histoire de leurs auteurs, fait des lectures à voix haute. Les adultes achètent les livres, les enfants les emportent car Philani Dladla leur en fait cadeau. « Lire ne fait pas de mal », déclare simplement le jeune homme. « Il n’y a pas de connaissances nuisibles. Cela ne peut que vous faire devenir une meilleure personne. »