Follow Us On

Slider

Le Premier ministre et ministre des Finances est à l’écoute, selon les dirigeants des centrales syndicales qui l’ont rencontré, ce mercredi 8 mai. Cette réunion a donné le coup d’envoi des consultations prébudgétaires. Les principales revendications mises en avant : la hausse de la pension de vieillesse, la révision de l’impôt sur le revenu ainsi que le recrutement dans les secteurs privé et public.

Le sentiment qui se dégage du mouvement syndical, selon Reeaz Chuttoo : celui de la confiance. Cette unité des représentants des travailleurs jouera un grand rôle lors du Budget 2019-2020.

Clency Bibi propose l’abolition de l’impôt sur le revenu sur le boni de fin d’année et le rehaussement du plafond d’imposition pour être appliqué à partir de Rs 30 000 mensuellement. Il faudrait aussi augmenter la corporate tax devrait, dit le président de la General Workers Federation.

Radhakrishna Sadien, président de la Government Services Employees Association, a proposé des déductions plus importantes sur l’impôt sur le revenu.

Le recrutement des employés dans le privé et le public doit également être plus transparent. Deepak Benydin, de la Federation of Parastatal Bodies and Other Unions, pense que les entretiens d’embauche devraient être filmés. Il faudrait revoir les pouvoirs délégués par la Public Service Commission, dit-il.

Facebook Comments