Deux fermetures annuelles de la pêche à l’ourite ? La mesure a fait ses preuves à Rodrigues. Evoquée de nouveau pour l’île Maurice en octobre dernier par Prem Koonjoo, il n’est pas certain que cela sera en vigueur en 2019. «Je ne vais pas bousculer les pêcheurs parce que c’est une année d’élections», explique le ministre de l’Economie océanique.

Celui-ci déplore, par ailleurs, que des pêcheurs prennent toujours des poissons de petite taille. Le ministre était au lancement d’un atelier de travail à Albion.