Follow Us On

Slider

La politisation à outrance de la direction d’Air Mauritius et la mauvaise gestion qui s’est ensuivie sont à l’origine des déboires de la compagnie nationale d’aviation. C’est l’amer constat de Paul Bérenger ce samedi 16 février à l’issue de l’annonce des pertes de Rs 1 milliard de roupies pour les neuf premiers mois de l’année financière 2018-2019 de cette société dont l’actionnaire majoritaire est l’Etat, soit les Mauriciens.
«Air Mauritius se dirige vers un crash,» se désole l’ancien Premier ministre. Il souligne que cette situation s’avérera dramatique pour le tourisme. Il fait ressortir que bien que le prix du carburant ait plongé entre septembre et décembre 2018, Air Mauritius s’est payée le luxe de faire des pertes. Les décisions quant à l’ouverture d’un couloir aérien entre Maurice et Singapour expliquent également cette situation, déplore Paul Bérenger.
«Il y a eu une mauvaise politique de code sharing. Sous le présent et le précédent gouvernement. Il y a eu une politisation outrancière de la compagnie, une mainmise politique et des ingérences… Nommer Prakash Maunthrooa et Bissoon Mungroo au sein du conseil d’administration, c’est tout un symbole », enchaîne le leader du Mouvement militant mauricien qui estime que le conseil d’administration doit être dissout.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Main sliders, News, Videos
[Vidéo] Air Mauritius perd Rs 1 milliard : Le GM ne contrôle pas les décisions de MK, assure Gayan

Le ministre du Tourisme, Anil Gayan est catégorique. L’Etat ne peut s'ingérer dans les décisions prises par Air Mauritius. Il...

Close