Follow Us On

Slider

Prem Koonjoo ne se presse pas. Le ministre de l’Economie océanique répète plus d’une fois : «Il n’y aura pas de pénurie de thon jaune sur le marché mauricien, selon les prévisions cette année.» Il s’appuie, dit-il, sur un rapport du gouvernement mauricien et de l’Union européenne.

Koonjoo rappelle, par ailleurs, qu’un comité conjoint réunissant des représentants de l’Union européenne et les exploitants locaux s’est réuni en août et le 8 octobre. Les entreprises locales engagées dans la transformation ont fait des arrangements pour s’approvisionner ailleurs, précise le ministre. Des discussions sont en cours avec l’île de Curaçao, qui fait partie des Antilles néerlandaises.

Ezra Jhuboo n’est pas convaincu. La population d’albacore, comme ce poisson est aussi connu, est à un «stade critique», soutient le député travailliste à l’origine de cette interpellation. Pour étayer ses dires, l’élu de Savanne/Rivière-Noire a déposé trois rapports d’organismes locaux et internationaux, tous citant la surpêche, au Parlement ce mardi 23 octobre. Et veut savoir ce qui est fait pour protéger le thon jaune et limiter l’octroi de permis de pêche.

«Nous faisons de notre mieux», réplique Koonjoo, qui s’exaspère de «la même chanson» de l’opposition depuis 2015. Quelle est la quantité exacte de thon jaune pêché dans notre zone économique exclusive, demande alors Paul Bérenger. «Je n’ai pas les chiffres», répond Prem Koonjoo au leader du MMM, en faisant appel à sa longue expérience comme «old member of Parliament, ex-Prime minister, ex-leader of the opposition» pour le croire.

Des «baleines» fusent dans l’hémicycle, Bérenger finit par lancer des «crétin !» ou des «get to lagel sal». Le ministre de l’Economie océanique se perd dans ses explications. La Speaker finit par l’interrompre : «Votre réponse n’a rien à voir avec la question posée.»

Shakeel Mohamed n’aura pas plus de chance. le parlementaire rouge cite un rapport de la Commission européenne qui mentionne la surpêche de thon jaune. Ce n’est pas ce que dit «notre» rapport, conclut Koonjoo.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Business, Main sliders, Videos
[Vidéo] Seuls 2% des fruits et légumes locaux sont bio, révèle Seeruttun

L’objectif national : que la moitié des fruits et légumes locaux soit bio d’ici 2020. A écouter Mahen Seeruttun, cependant, on...

Close