Rajesh Bhagwan réclame une commission d’enquête sur l’arrivée de Pari mutuel urbain. Notamment sur l’octroi du permis d’opération à la compagnie française spécialisée dans les paris hippiques. Mais aussi sur le rôle de Dev Beekharry, membre du board de la Gambling Regulatory Authority (GRA), et les liens avec Jean Michel Lee Shim, ancien patron de SMS Pariaz.

Pour le député mauve, l’arrivée de cette compagnie sur le marché local est suspecte. Cela en raison des personnes qui y sont associées. Et de mentionner le nom de Jean Michel Lee Shim, que Bhagwan se plaît à surnommer «financier du MSM» et dont la compagnie SMS Pariaz agit comme «licensee». Cette posture est-elle un «trick» de Lee Shim ? se demande Rajesh Bhagwan.

Conclusion «injustifiée», tacle Ivan Collendavelloo, d’un Bhagwan «confus». Qui a eu bien du mal à répondre, étant sans cesse interrompu par le député de Beau-Bassin/Petite-Rivière. Le Premier ministre par intérim devait finir par le tourner en dérision. Réclamant une question moins «confuse» afin de pouvoir y répondre.

PMU a fait une demande de permis le 21 septembre. Celle-ci a été étudiée et approuvée par le conseil d’administration de la GRA le 4 octobre. Raouf Gulbul en était encore le président et Dev Beekharry, conseiller auprès du ministre mentor, y siège. Le permis a été octroyé deux jours plus tard.