Les coups de feu ont retenti peu après 17h. Et ne se sont pas arrêtés avant presque deux heures. Les cibles : les chauves-souris qui nichent sur les arbres longeant la Grande-Rivière-Nord-Ouest, dans la région de Coromandel. Les nombreux coups de feu n’ont toutefois pas semblé perturber, outre mesure, les roussettes. Les officiers de la Special Mobile Force mobilisés pour cette mission sont ensuite repartis, en file indienne, à la tombée de la nuit.

L’opération d’abattage sélectif de chauves-souris a démarré le 7 novembre dernier dans les zones boisées sur les terres appartenant à l’Etat. L’objectif est de réduire de 20 000 la population de roussettes, que le ministère de l’Agro-industrie estime à 90 000.

L’effectif de la Special Mobile Force (SMF) a été mobilisé pour cette opération menée à travers le pays, accompagné d’officiers du ministère de l’Agro-industrie. La SMF est chargée d’abattre les chauves-souris, de collecter les dépouilles qui seront par la suite incinérées, et de les comptabiliser.

Photo d’archives