Maurice a une utilisation pacifique de l’énergie nucléaire, notamment dans les domaines de la médecine ou de l’agriculture. Le pays doit, par conséquent, s’aligner aux normes de sûreté, qui ont pas mal évolué depuis 2015. Notamment Un projet de loi, explique Ivan Collendavelloo, sera présenté d’ici le mois de juin à l’Assemblée nationale.

Le ministre de l’Energie assistait, ce lundi 19 mars, à l’ouverture d’une réunion de la task force de l’Agence internationale de l’énergie atomique. Durant cinq jours, les délégués se pencheront sur un cadre régional d’action stratégique pour la période 2019-2023, cela dans le cadre de l’accord de coopération régionale pour la promotion des sciences nucléaires et de la technologie en Afrique.