« Le futur, c’est l’Afrique », a déclaré Leela Devi Dookun-Luchoomun, ministre de l’Education, lors du lancement de la Platform for Regional Integration Development Effectiveness (PRIDE) à l’Open University of Mauritius.

Cette plateforme est le fruit d’une initiative de l’Inter-governmental Authority on Development, qui regroupe huit pays d’Afrique de l’Est.

La PRIDE veut offrir un espace de travail commun aux différents acteurs du développement en Afrique et permettre aux universités de la région de collaborer afin d’offrir une « éducation de qualité aux jeunes Africains ».

Selon Kaviraj Sharma Sukon, directeur général de l’Open University, cette plateforme permettra également aux entrepreneurs africains de vendre leurs produits dans la région.

Pour Mahboub Maalim, Executive Secretary de l’Inter-governmental Authority on Development, la PRIDE s’insère dans les objectifs de développement durable et offrira une « base stable » pour la mise en place de l’African Union’s Agenda 2063.

L’Open University of Mauritius a fourni des efforts pour promouvoir la régionalisation. Et a été choisie comme partenaire pour la PRIDE et sera amené à proposer des cours pour « l’intégration régionale » à travers une plateforme virtuelle.

Lors du lancement, le vendredi 6 janvier, Leela Devi Dookun-Luchoomun a souligné que la coopération entre les pays africains devrait être le pilier du progrès en Afrique et que Maurice devrait aider les autres pays africains dans leur développement.

Note : Cet article a été modifié car il indiquait, de manière erronée, que le lancement de la plateforme avait eu lieu le 7 janvier, au lieu du 6.