Le Premier ministre n’a aucune objection à ce que Shamila Sonah-Ori soit nommée à l’Electoral Supervisory Commission et l’Electoral Boundaries Commission. Pravind Jugnauth reconnaît, certes, leurs liens de parenté, en plus du fait que Sonah-Ori est son avouée. Mais le plus important, déclare le chef du gouvernement, c’est que rien dans la loi ne la disqualifie.

Abordant la commission d’enquête sur Ameenah Gurib-Fakim, Jugnauth estime qu’en critiquant cette instance, c’est le judiciaire que l’opposition critique.

Le Premier ministre intervenait, ce mercredi 30 mai 2018 mai, aux célébrations du premier anniversaire de la Citizen Support Unit.