Le leader du Reform Party en est convaincu. Il regagnera son siège de parlementaire à Belle-Rose/Quatre-Bornes. La «grande victoire» qui se profile, insiste Roshi Bhadain, sera celle de la circonscription no 18. Qui se verra défigurée par les travaux requis pour le projet Metro Express.

C’est parce qu’il est contre ce projet, rappelle le candidat à la partielle du 17 décembre, qu’il a démissionné. Ce scrutin sera l’occasion pour les habitants de se prononcer là-dessus également espère-t-il. Et de sanctionner les «dinosaures» du paysage politique local.

Roshi Bhadain est arrivé au Sodnac SSS peu après 10h pour l’enregistrement de sa candidature, au son des tambours et entouré de puis porté par ses partisans.