Il ne s’est pas prononcé contre la manifestation de la Police Officers Solidarity Union, qui s’est tenue le mercredi 29 novembre. Mario Nobin estime toutefois que les syndicats de police, autorisés depuis novembre 2016 à se fédérer, n’ont pas démarré comme il le faudrait.

Deux ateliers de travail ont ainsi été organisés afin que les policiers puissent «former des unions responsables». Et de rappeler qu’il existe des mécanismes au sein de la force policière à travers lesquels rapporter ses membres peuvent rapporter leurs doléances.

Le Commissaire de police participait, ce matin, aux activités organisées aux Casernes centrales pour des enfants de régions défavorisées.