Il faisait face à des accusations provisoires de « conspiracy » et de « money laundering » dans le cadre d’un emprunt contracté auprès de l’ex-Bramer Bank. La magistrate Meenakshi Bhogun a rayé ces deux charges contre Navin Ramgoolam, en Cour de district de Curepipe, ce 7 novembre.

Ramgoolam avait bénéficié d’un prêt de Rs 40 millions auprès de la défunte Bramer Bank, pour l’achat de sa propriété à Roches-Noires.

Navin Ramgoolam affiche la satisfaction : « Sur 11 charges, six ont été rayées. » Et de rappeler que depuis le début de ses ennuis judiciaires, il pointe du doigt l’absence de preuves contre lui.

L’ex-Premier ministre a aussi comparu, ce matin, dans le cadre de l’affaire des Rs 220 millions retrouvées dans des coffres-forts, à son domicile. Son avocat Gavin Glover a demandé à ce que la charge de blanchiment d’argent soit rayée. L’affaire sera appelée de nouveau le 5 décembre.