Follow Us On

Slider

Si les relations familiales comptaient autant que cela, «Gérard Sanspeur serait déjà parti». Naila Hanoomanjee ne nie pas qu’entre le chairman du conseil d’administration de Landscope Mauritius et elle-même, la situation est tendue. La CEO de la compagnie d’Etat rappelle cependant avoir le soutien des autres membres du board. Et insiste que ses liens de parenté avec la famille Jugnauth n’ont aucune incidence sur son travail.

Le Premier ministre Pravind Jugnauth est «juste», insiste-t-elle, envers ceux qui font leur travail comme il faut.

Si elle comprend la polémique qui a entouré sa nomination à la tête de cette entreprise, Naila Hanoomanjee compte toutefois laisser parler les résultats. En espérant que Landscope Mauritius arrivera à un stade où des dividendes pourront être reversés à l’Etat.

Quid d’une candidature aux législatives ? «Je me concentre sur Landscope», a-t-elle répondu.

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Naila Hanoomanjee à ION News ici

Facebook Comments