C’est sous les cris de « Bérenger vander lalit ! Lalians ek travayis nou pa le ! » que le leader mauve est parti à la fin du bureau politique des mauves, en cette fin d’après-midi. Des militants s’étaient rassemblés aux abords des bureaux du MMM, à la rue Ambrose, à Rose-Hill, visiblement remontés contre l’idée d’une éventuelle cassure  au sein du Remake 2000 et d’une possible alliance avec le Parti travailliste.