Il a jeté l’ancre pour la première fois dans les eaux mauriciennes. Le navire espagnol ESPS Rayo (P-42) est amarré au port depuis ce vendredi 3 novembre. Et ce jusqu’au lundi 6.

En mission dans la région du Golfe d’Aden pour le compte de la force navale de l’Union européenne (EU NAVFOR Somalie), le navire a pour but principal d’assurer la sécurité maritime dans l’ouest de l’océan Indien. Ainsi, les forces navales procèdent à diverses manœuvres anti-piraterie. L’opération Atalanta est, quant elle, le fer de lance de l’Union européenne contre les pirates somaliens, redoutés dans la région en raison des prises d’otages et navires détournés depuis le début des années 2000.

Certes, l’ESPS Rayo n’a croisé aucun pirate ni autre cas suspect depuis son arrivée dans l’océan Indien, en juillet dernier. Mais sa présence est capitale pour décourager les criminels maritimes à sévir dans la région. L’escale à Maurice est également l’occasion pour nos gardes-côtes locaux de bénéficier de l’expertise des officiers de l’EU NAVFOR à bord de l’ESPS Rayo.

Marjaana Sall, ambassadrice de l’Union européenne (UE) à Maurice, a souligné «l’engagement» indéfectible de l’UE pour la protection de l’océan Indien et des eaux territoriales de Maurice.

Prochaine escale pour l’ESPS Rayo : le Djibouti. Le navire patrouillera l’océan Indien jusqu’à fin novembre.