Le Deputy Prime minister déplore le meurtre «atroce» de Lara Rijs. La ressortissante sud-africaine a été retrouvée morte, ce lundi 14 août, à son appartement de Pereybère. Pour autant, dit Ivan Collendavelloo, Maurice demeure un «havre de paix».

«La sécurité est une valeur sûre de Maurice», dit Collendavelloo. Il n’y a pas eu de dégradation de l’ordre et la paix, explique le ministre de l’Energie, mais des «crimes isolés». Les responsables devront répondre de leurs actes, insiste le Deputy Prime minister, qui était à Balaclava ce jeudi 17 août pour le lancement d’une compagnie de gestion de patrimoine. 

Un suspect a été arrêté dans le cadre de cette enquête. Sahib Meerhossen est vigile au bloc d’appartements où résidait Lara Rijs. Il est le dernier à avoir vu la Sud-africaine de 34 ans, qui avait aussi la nationalité néerlandaise.

Des membres de sa famille sont dans l’île depuis deux jours. Ils ont rencontré le Commissaire de police Mario Nobin, hier, en compagnie de leur homme de loi, ont-ils fait savoir via communiqué.

La famille de Lara Rijs a aussi retenu les services d’un médecin légiste.

Le 6 juillet, Janice Farman, ressortissante écossaise établie depuis plusieurs années à Maurice, avait été tuée à son domicile à Albion. En présence de son fils de 10 ans. Trois suspects ont été arrêtés et sont passés aux aveux, relatant qu’il s’agit d’un vol qui a mal tourné.