Des habitants dont les maisons se trouvent sur le tracé du Metro Express font entendre leurs voix depuis quelques jours. Cela alors que le délai pour les évacuer – le 18 août pour certains, le 23 pour d’autres – approche. Showkutally Soodhun insiste, pour sa part, que des solutions «humaines» sont à l’étude pour tous. Mais que ceux qui font de la résistance veulent surtout «plus d’argent» que ce qui leur a été proposé.

Des habitations à La Butte, Port-Louis, et à Rose-Hill sont concernées.

Le ministre du Logement et des Terres était à Cottage, ce jeudi 17 août, pour l’inauguration de 80 smart residences pour des familles touchant entre Rs 6 000 et Rs 20 000.