Les bus desservant certaines lignes sur le tracé du Metro Express seront déployés ailleurs. Ce qui n’est pas sans conséquence sur les opérateurs de bus individuels. Notamment sur le plan financier, déclarent les membres de la Mauritius Bus Owners Co-Op Federation .

Leurs requêtes au ministère des Infrastructures publiques sont restées lettre morte, affirme Choychoo Sawkatali, chargé des relations presse pour l’association. «Depuis trois ans, le ministre ne nous a pas reçus», affirme-t-il. Sans compter que la National Transport Authority est impuissante à régler la concurrence des taxis marrons, poursuit Choychoo Sawkatali.

La Mauritius Bus Owners Co-Op Federation lance un appel au Premier ministre pour qu’il écoute ses doléances. S’ils ne reçoivent aucune réponse, les opérateurs prévoient un grand rassemblement d’ici fin mars.