Inquiétude et incompréhension animent toujours des travailleurs du transport public. Qui, à mesure que les détails filtrent sur le projet Metro Express, craignent de plus en plus pour leur emploi.

Ainsi, l’annonce d’une smart card pour l’ensemble des services de transport public les fait craindre encore plus pour la pérennité des postes de receveurs, par exemple. Où est le plan d’ensemble pour les travailleurs de bus ? s’interroge Gorah Enathally, membre du Front Commun Syndicat Transport.

Qu’en sera-t-il du système de bus feeder devant desservir les stations de métro ? se demande encore le président de la UBS Employees Union. Qui est d’avis que le budget du projet Metro Express devrait avoisiner, au bas mot, les Rs 40 millions avec l’approche par phase.

Le courrier du Front Commun Syndicat Transport au ministre Bodha pour réclamer des éclaircissements est resté sans réponse, poursuit Enathally.

Il prévient : si les réponses ne viennent pas et que les employés d’autobus se sentent «acculés», une grève n’est pas à écarter.