Ils contestent la demande du Directeur des poursuites publiques (DPP) de faire appel au Privy Council suite au jugement de la Cour suprême dans l’affaire Medpoint. Mais il faudra attendre le 25 juillet pour connaître les arguments des hommes de loi de Pravind Jugnauth. Ces derniers ayant demandé plus de temps, l’affaire, appelée aujourd’hui, a été renvoyée.

La Cour suprême ayant soulevé d’importantes questions dans son jugement, le DPP souhaite faire appel aux Law Lords car il en va de l’intérêt public, fait-il valoir.