Il n’est pas allé jusqu’à dire que les relations industrielles sont au beau fixe à la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC). Mais c’était tout comme. Il n’y a pas de tension, a assuré Pravind Jugnauth. Qui n’a pas manqué de citer un courrier du seul syndicat reconnu.

«Les syndicalistes de la MBC ont adressé une lettre de remerciement aux responsables de la MBC pour leur collaboration et des négociations dans l’intérêt des employés», a souligné le chef du gouvernement au Parlement, ce mardi 23 octobre. Du reste, les employés de la MBC qui se sentent lésés ont des recours légaux, notamment à travers le ministère du Travail, la Commission de conciliation et médiation ou encore l’Employment Relations Tribunal.

Le député Rajesh Bhagwan a voulu savoir quand le poste du directeur général sera rempli. «Whenever the time comes, we will do the needful», a répondu Jugnauth. Lors d’une interview accordée à ION News, a fait remarquer Bhagwan, le directeur par intérim de la MBC, Anooj Ramsurrun, s’est dit «fan» du Premier ministre et leader du MSM. «Je suis content d’avoir beaucoup de fans maintenant», a répondu Pravind Jugnauth sur le ton de plaisanterie. Avant d’ajouter, plus sérieux, au sujet de Ramsurrun : «Fan ou pas, il doit faire son travail et assumer ses responsabilités.»

Rajesh Bhagwan s’est intéressé également à une réunion qui s’est tenue au siège de la MBC, le 17 septembre dernier. Un membre du syndicat de la MBC aurait, dit-il, été agressé par l’actuel no 1. Le Premier ministre a démenti cette information, affirmant s’être renseigné auprès de plusieurs sources.

A Aurore Perraud qui l’interrogeait sur le fait que l’existence de deux catégories de personnel génère de la frustration à Moka, le Premier ministre a répondu que «cela a toujours été le cas». Et que ce n’est pas sous le présent mandat que cette politique sera revue.