Si le Parliamentary Gender Caucus est appelé à avoir le statut de standing committee au Parlement, ce comité ne pourra accomplir sa mission sans les organisations non gouvernementales (ONG). C’est ce qu’a fait valoir la Speaker lors d’une rencontre avec la société civile et les ONG, aujourd’hui, au sujet de cette structure qui doit se pencher sur l’égalité hommes-femmes dans divers domaines.

Loga Virahsawmy, de Gender Links, note pour sa part que Maurice est bon dernier sur les 15 pays de la Southern Africa Development Community en termes de représentativité féminine. Il y a tout de même un espoir, fait-elle valoir, au regard de ce qui a été accompli au niveau des collectivités locales.

Romeela Mohee, Vice Chancellor de l’université de Maurice, relève pour sa part que les femmes auront besoin d’encouragement pour investir les filières traditionnellement masculins.