Il est le deuxième lauréat du John Kennedy College pour la deuxième année consécutive. Cela après une disette de dix ans. Maximilien Chong Lee Shin s’est distingué dans la filière technique. Ce qui l’intéresse pour ses études universitaires ? L’architecture verte. Afin de trouver comment aider au développement durable de Maurice.

Car oui, le jeune homme, head boy en 2015, se sent « investi d’une mission envers son pays ». Et il compte bien revenir pour mettre ses compétences au service de Maurice.

Madoo Ramjee, recteur du John Kennedy College, a tenu à saluer un élève « modèle », qui s’est investi dans ses études mais aussi dans la vie de son établissement scolaire. Maximilien s’est ainsi distingué dans diverses activités scolaires et a su, dit le recteur, respecter son propre principe. Celui de trouver un équilibre entre loisirs et travail acharné.

Le « renouveau » du John Kennedy College, estime Madoo Ramjee, est possible grâce à des élèves comme Maximilien et Jordan Ng Cheong Chung, lauréat de la cuvée 2014. Il n’oublie pas non plus les nombreux « bons candidats » classés après les lauréats et que le collège fêtera également.