Ramalingum Maistry n’a pas démissionné comme président du conseil d’administration de la Mauritius Ports Authority. En tout cas, il n’y a pas trace de sa lettre de démission «dans mon dossier». La précision est venue d’Ivan Collendavelloo, hier au Parlement, qui répondait à Rajesh Bhagwan.

L’ex-PMSD, qui a quitté les bleus suivant leur départ de l’Alliance Lepep, est actuellement soumis à un contrat renouvelé tous les mois depuis le 1er mars de cette année. Cela après l’expiration de son contrat initial de deux ans.

Depuis sa prise de fonction, il s’est rendu en mission à l’étranger en six occasions, dont deux fois en 2015 et trois en 2016. Des déplacements qui ont coûté Rs 953 160 à la Mauritius Ports Authority, incluant les billets d’avion qui s’élèvent à Rs 418 684.

Ramalingum Maistry bénéficie d’un salaire mensuel de Rs 70 000, d’une entertainment allowance de Rs 5 000 chaque mois ainsi que d’une voiture de fonction. Ses 21 jours d’annual leave sont remboursables.