«Maurice a fait une demande auprès de l’International Laboratory Accreditation Cooperation et de l’International Accreditation Forum pour être une autorité en matière d’accréditation». C’est l’annonce faite par le ministre du Commerce, Ashit Gungah, à la 9e Assemblée générale de l’African Accreditation Cooperation qui a démarré ses travaux à l’hôtel Intercontinental, à Balaclava, le lundi 24 septembre.

Le ministre explique que tous les amendements structuraux nécessaires ont été faits et des changements au niveau des membres du conseil du Mauritius Accreditation Service ont été accomplis pour satisfaire les exigences de l’International Laboratory Accreditation Cooperation et de l’International Accreditation Forum. Dans ce contexte, Maurice est en attente d’une réponse positive jusqu’à la fin de cette semaine, révèle Ashit Gungah.

Araya Fesseha, président de l’African Accreditation Cooperation, fait comprendre que l’African Continental Free Trade Area est opérationnel et qu’il est impératif de mettre en place une base commune pour que les produits et services provenant des 49 pays africains qui ont signé cet accord se conforment aux critères établis. C’est autour de ce thème que se dérouleront des discussions de l’Assemblée générale de l’African Accreditation Cooperation jusqu’à vendredi.