L’ambition africaine de Maurice se traduit dans plusieurs secteurs. L’informatique en fait partie. Le pays veut être une «vitrine pour le continent», a rappelé Yogida Sawmynaden à l’ouverture de la conférence internationale «Global Trends in Management, IT and Governance in an e-World» (e-MIG 2017), ce mercredi 8 novembre.

Cette rencontre de trois jours est organisée conjointement par l’Open University et l’université de KwaZulu-Natal. L’occasion, déclare le Dr Albert van Jaarsveld, vice-chancelier de l’établissement sud-africain, de renforcer les liens entre ces deux universités et d’autres partenaires pour développer l’infrastructure technologique.

Gouvernance, gestion et technologie ne sont toutefois pas l’apanage du monde académique, note le scientifique. Parce qu’elles ont un impact sur les pays et leur économie, les échanges et collaborations éventuelles favorisées par ce genre de conférences être des catalyseurs de croissance, estime le Dr Van Jaarsveld.

L’e-MIG 2017 se tient à Balaclava jusqu’à ce vendredi 10 novembre.