Faire de Maurice un laboratoire pour l’Afrique pour ce qui est des infrastructures publiques, telle est l’ambition du ministre de tutelle, Nando Bodha. Une déclaration faite, ce matin, alors qu’il assistait à un atelier de travail réunissant plusieurs acteurs du secteur de la construction. Dont Larsen & Toubro, la Japan International Cooperation Agency, TransInvest, des cadres du ministère ainsi que des représentants de l’université de Maurice.

La session, qui a lieu au Voilà Bagatelle, porte sur les méthodes innovantes pour être plus efficaces dans l’exécution des projets.

Les divers chantiers en cours et à venir permettent d’avoir des échanges avec des entreprises internationales, de maîtriser «les dernières techniques» ainsi que «le terrain», mais aussi le budget. Une expérience que Maurice pourrait mettre en avant lors d’un atelier de travail international, explique Nando Bodha, et à laquelle seraient conviés notamment les ministres des Infrastructuresdes pays d’Afrique australe.