C’est dans un domaine de pointe et au potentiel en pleine croissance que se lance Mauritius Telecom (MT). L’opérateur s’associe, en compagnie de la State Informatics Ltd (SIL), au géant et leader mondial EON Reality. Premier avantage : l’accès, à des prix pas forcément « forts », indique Sherry Singh, CEO de MT, à des lunettes 3D par exemple, ou encore à des applications de réalité virtuelle et augmentée, qui seront adaptées au contexte local. L’objectif étant que le tout reste « disponible, facilement ’downloadable’ ».

EON Reality Mauritius propose aussi de former nos jeunes à ce secteur de pointe. L’université de Maurice est le « premier partenaire » de l’entreprise basée en Californie, rappelle Romeela Mohee, vice-Chancelière. Car le contact a été établi dès l’année dernière afin d’élaborer le Post Graduate Diploma in Augmented Reality qui démarrera à partir du 29 octobre. Les 50, voire 100 jeunes qui seront formés, aideront au développement des nouvelles applications destinées au marché. Des applis qui seront aussi commercialisées en Afrique, où EON Reality compte également ouvrir des centres, avec Maurice pour quartier général.

Ce sera là l’occasion pour ces jeunes formés aux métiers de la 3D d’y travailler, ou de se lancer ailleurs, note Prakash Padaruth. Le CEO (Africa Region) d’EON Reality se réjouit de ce « partenariat actif » avec Mauritius Telecom et SIL. Et de préciser que Maurice sera le quartier général du groupe pour l’Afrique. Prakash Padaruth annonce d’ores et déjà une Idome pour fin novembre, un espace immersif où l’on s’éduque tout en s’amusant. Un Active Digital Centre ouvrira ses portes quelques semaines plus tard.