Presque trois ans après l’épizootie de fièvre aphteuse, Maurice a enclenché les procédures auprès de l’Organisation mondiale de la santé animale pour retrouver son statut de pays indemne de la maladie. C’est ce qu’a indiqué Mahen Seeruttun, ministre de l’Agro-industrie, ce mercredi 16 janvier.

Si une région d’Afrique du Sud est touchée par cette maladie virale qui affecte notamment le bétail, Seeruttun insiste sur le fait que la vigilance est de mise au port et à l’aéroport.

L’importation de bœuf mais aussi de chevaux – destinés aux courses hippiques – est interdite, souligne le ministre de l’Agro-industrie. Il assistait, ce matin, à l’ouverture d’un atelier de travail sur un plan national de biosécurité.

Le Dr Deodass Meenowa, le chef vétérinaire au ministère, indique que pour l’heure, un faible nombre d’animaux ont été touchés par la fièvre aphteuse. Soit 50 dans la province du Limpopo. 15 000 bêtes ont été vaccinées.