«Si vous faites quelque chose pour moi, sans moi, c’est un crime. Si vous parlez de moi sans moi, c’est une honte.» Les propos de Nicolas Manbode résument bien les raisons de la mise sur pied du Mauritian Network of People Who Use Drugs (MauNPUD). Les usagers de drogues veulent être entendus et impliqués dans les politiques et les programmes qui les concernent, explique le président de ce réseau.

MauNPUD a vu le jour dans le sillage des changements apportés aux programmes de réduction des risques par la Santé avec Anil Gayan à sa tête. La distribution de méthadone dans les postes de police au lieu de centres de santé mais aussi le quota imposé quant au matériel d’injection ont eu des conséquences, note MauNPUD. Notamment une hausse des cas de VIH-Sida dépistés. Tandis que la stigmatisation et la discrimination des toxicomanes n’ont pas faibli.

MauNPUD veut aider à inverser cette tendance. En offrant un espace aux toxicomanes utilisateurs de substances illicites où discuter et échanger. Mais aussi en étant force de proposition. L’appartenance au réseau ne se limite d’ailleurs pas aux usagers de drogue.

Suivant son lancement officiel, MauNPUD espère être au Plaza début septembre (date à confirmer ultérieurement) pour une série d’activités et expliquer sa démarche. Cette journée coïncidera avec la Journée mondiale de sensibilisation à l’overdose, observée le 31 août.

Pils relève que nombre de morts dus à des overdoses ne sont pas répertoriés à Maurice, le décès étant attribué à un œdème pulmonaire. De plus, la naloxone, qui aide à neutraliser les overdoses d’opiacés (héroïne, etc.) et est recommandée par l’Organisation mondiale de la santé, n’est pas disponible dans les hôpitaux publics. Ce que déplore MauNPUD.

L’autre chantier auquel veut s’attaquer MauNPUD est la criminalisation des toxicomanes. Les arrêter et les mettre en prison n’aident en rien à leur réinsertion ou à mettre fin à leur toxicomanie, relève Nitcolas Manbode, président du réseau.

Pour contacter le Mauritian Network of People Who Use Drugs, il y a la page Fcebook.