L’intelligence artificielle. L’un des arguments majeurs des derniers-nés de Huawei, la Mate 10 et la Mate 10 Pro. Ces nouveaux smartphones du groupe de Shenzhen débarquent à Maurice deux mois à peine après leur présentation officielle à Munich.

Les deux appareils se distinguent principalement par leurs écrans. De 5,9 pouces, format 16:9 aux bordures fines pour la Mate 10, avec capteur d’empreinte à l’avant. Tandis que la Pro est dotée d’un écran 6 pouces «borderless» au format 18:9. Parce que ce smartphone est plus compact, le capteur d’empreinte est à l’arrière, sous le double capteur photo signé Leica. La Pro est aussi certifié IP67, pour la résistance à l’eau et à la poussière.

La photo bénéficie justement de la performance du processeur Kirin970, de ses huit cœurs et de sa technologie neuronale. Comment ? A travers la reconnaissance des sujets, animés ou non, en temps réel qui permet notamment d’ajuster les paramètres (vitesse, (vitesse, éclairage, couleur).

Autre utilisation de l’intelligence artificielle (IA) : la traduction de texte. Le capteur photo peut faire office de scan pour traduire un document… Cela peut se faire en 50 langues, sans Internet. Et même pour les discussions.

Huawei promet aussi à travers l’IA, une amélioration de la qualité de la voix pour la fonction reconnaissance vocale.

Les deux smartphones peuvent servir d’ordinateur, lorsque reliés à un écran.

Le Mate 10 et le Mate 10 Pro seront en vente, dès ce week-end, chez les revendeurs habituels. A moins de Rs 30 000.